Le guide des constructeurs Aménageurs - Alsace

Les pièges à éviter

Vous êtes ici :
  • Piège n°1
    Dommages-ouvrage ? Mais non, vous n’en avez pas besoin, vous pouvez en faire l’économie !

    Faux et dangeureux

    • L’assurance dommages ouvrage est obligatoire
    • L’assurance dommages ouvrage va donc vous être demandée par :
      - Votre banquier pour boucler votre dossier de financement
      - Votre acquéreur, si vous êtes amené à revendre votre maison
    • L’assurance dommage ouvrage intervient pour engager la réparation d’un sinistre, sans attendre les résultats des expertises.
    • Sans assurance dommage ouvrage, en cas de sinistre, vous risquez de vous retrouver avec un sinistre qui n’est pas pris en charge, car les assurances décennales de chaque intervenant vont essayer de se défendre et de minimiser leur responsabilité… d’où expertises, contre-expertises… avec votre sinistre qui n’est pas traité et risque de s’agraver
  • Piège n°2
    Moi, sans contrat de construction, je vous apporte les mêmes garanties, et pour moins cher !

    Faux et dangereux !

    • Seule  la signature d’un contrat de construction vous apporte les garanties de prix et de délais, que nous décrivons par ailleurs.
    • Moins cher ! C’est facile d’annoncer « moins cher » quand rien ne garantit le prix final ! en dehors du contrat de construction, votre interlocuteur ne vous apporte aucune garantie quant au prix final de votre maison ! Et malheureusement, dans la très grande majorité des cas, en dehors du contrat de construction, les prix dérapent au fil du déroulement de votre chantier : untel n’a pas tel ouvrage dans son marché, sur tel lot, en raison de la conjoncture, les prix sont bien plus élevés que ce qui avait été chiffré initialement… à chaque fois, c’est vous qui êtes obligé d’engager de nouvelles dépenses imprévues.. vous vous retrouvez « coincés » , car sinon le chantier risque de s’arrêter !
    • Le contrat de construction vous apporte, de la part du professionnel, une obligation de résultat. Le contrat de maitrise d’œuvre ne vous apporte aucune garantie de prix et de délais, le professionnel n’a qu’une obligation de moyen (faire de son mieux pour arriver au résultat) !
  • Piège n°3
    La RT 2012 n’est qu’une norme de plus ! Moi, je vous propose une maison très bien isolée, mais, entre nous, on n’a pas besoin de cette norme !
    • La RT 2012 est la réglementation en vigueur pour les maisons dont les permis sont déposés depuis le 1er janvier 2013. Il faut exiger du professionnel qui construit votre maison qu’il s’engage à obtenir la certification « RT 2012 »
    • C’est la seule vraie garantie d’avoir une maison économe en énergie, ce qui est aujourd’hui fondamental.
    • L’absence de certfification dévalorise votre patrimoine ! Les acheteurs sont de plus en plus informés de l’obligation du diagnostic de performance thermique
    • Votre constructeur s’engage contractuellement à obtenir cette certification pour votre maison.
  • Piège n°4
    La synthèse du coût global ? Encore un papier bien inutile ! Je vous ai dit le prix de la maison, je vous le garantis, et vous pouvez me faire confiance !
    • Outre le coût de votre maison, il faut prévoir les frais de notaires sur le terrain, les branchements, les finitions, la taxe d’aménagement. Pour vous lancer en toute sérénité, il est nécessaire de bien maitriser tous les postes budgétaires.
    • Votre constructeur établit avec vous, avant de signer votre contrat, une synthèse du coût global pour bien identifier tous les postes budgétaires, et ainsi fiabiliser votre plan de financement.

  • Piège n°5
    Pour les études préliminaires, voici mes honoraires. Pour l’avant-projet, il faut compter X en plus. Puis pour le plan final, c’est Y. enfin pour votre PC, c’est Z.
    • Malheureusement vous n’en aurez pas fini avec le Z !
    • N’engagez pas de frais à vos risques et périls !
    • Avec le contrat de construction, toute la démarche avant signature est gratuite.Et si votre dossier ne pouvait malheureusement pas aboutir, votre constructeur vous rembourse les sommes engagées.